Prog-Sphere forums

Progressive Rock discussion groups

Follow progforums on Twitter

You are not logged in.

#1 2012-11-22 09:32:03

SteveA
Administrator
From: UK
Registered: 2008-06-05
Posts: 1468
Website

Reportage PROG 66 MEETING Review

English text below


Prog 66 Meeting





Première édition du Prog 66 Meeting. Nous sommes tous enthousiastes et dans l’expectative face à ce festival qui débute. Tous, nous sommes sur les starting blocks pour accueillir celui qui sera le groupe off de ce weekend : YESSONGS. Il a suffi que nous fermions nos yeux pour nous retrouver quelques années en arrière, avec les originaux de YES. Nous nous sommes revus bien plus jeunes avec cette musique qui nous transporte toujours dans le présent. Nous avons passé un excellent moment avec ces musiciens venus d’Italie sauf le guitariste, transfuge anglais mais ô combien apprécié ! Les choses commencent donc fort bien pour tout le monde. Une salle bien garnie pour le vendredi. Une jolie mise en bouche pour le weekend.

10 novembre. Les choses sérieuses commencent. M!NDGAMES ouvre les festivités du jour avec un bon concert, agréable aux oreilles. Ils sont égaux à eux-mêmes, jouent parfois et se jouent surtout de nos esprits. Billy, le nouveau guitariste, a bien pris ses marques et se fond dans la troupe. Benny, le batteur, fait toujours le pitre. Maximilien, le bassiste est toujours sérieux. Tom, le clavier, alterne moments de sérieux avec des petits sourires espiègles. Bart, le chef de troupe, est toujours aussi theâtral en homme d’affaires lisant son journal. Nous n’aurons point vu de roi sur scène et nous n’aurons point eu de pièces en chocolat mais, qu’à cela ne tienne, le moment fut agréable et nous emmène vers d’autres cieux.

Révélation de cette première édition du Prog 66 Meeting, il faut le dire : IL TEMPIO DELLE CLESSIDRE. Ce groupe vient du Nord de l’Italie et n’a sorti qu’un album éponyme. Ils nous ont fait pas mal de frayeur. La compagnie aérienne qui les transportait, a égaré la basse de Fabio Gremo. Une basse à 6 cordes, chose impossible à trouver. Mais tout est rentré dans l’ordre juste avant le concert. Ils montent sur scène et en prennent immédiatement possession. Oh ! Une femme aux claviers ! Et quelle femme ! Jolie comme un cœur, vêtue d’habits baroques et gothiques en même temps. Tout en noir avec des botillons signifiant « pas touche » à celui qui s’y frotterait ; des pointes ascérées. Elle nous la joue symphonique en diable, pour le plus grand plaisir de nos yeux et nos oreilles. Les hommes sont maquillés et apprêtés. Y a pas à dire, ils ont le sens de la scène ! Réaction de la salle à leur premier morceau : tout le monde est subjugué ! La voix de leur nouveau chanteur est chaude et rocailleuse à souhait, parfaite pour ces morceaux ésotériques qui nous parlent de la nature et de l’humanité. Le sens du spectacle avec ces musiciens masqués afin que l’on ne prête attention qu’à la musique et à ce sable rouge qu’Elisa déverse lentement. Certains dans la salle n’hésiteront pas à dire qu’ils étaient sur le c… !  Nous n’avons pas envie de les voir partir mais c’est avec une standing ovation déjà debout que nous les acclamons.

NORDAGUST a eu le difficile privilège de relayer un groupe détonnant et étonnant. Pari gagné, je pense. Ils viennent du Nord du Nord et nous parlent de l’esprit du Nord. La nature est forte et mystérieuse partout. La musique est forte et ensorcelante partout. La Norvège frappe aux portes de notre esprit pour qu’il s’ouvre à cette nature qui peut tout donner mais aussi tout reprendre. Des mélodies puissantes, des sons traditionnels, des bourdonnements de voix, des changements d’instruments, la vie du Nord sur scène a pris des accents spirituels qui nous plaisent beaucoup. De l’entrain avec la magie des traditions mettent sur scène une ambiance chaude comme le Nord peut en créer. Aucun souci pour se transporter sous d’autres cieux avec ses sympathiques Norvégiens qui ont encore besoin de prendre un peu de bouteille. J’ai pas dit des bouteilles, la bière belge est un chouillat plus forte que la leur !

Nous étions bien en Norvège mais le soleil et les saveurs de l’Italie nous attirent à nouveau et c’est avec le groupe MANGALA VALLIS que va se clôturer cette vraie première journée de la première édition du Prog 66 Meeting. Ce groupe vient de Gênes et beaucoup d’entre vous doivent au moins en connaître deux : Gigi Cavalli Cocchi et Christiano Roversi. Ils sont égaux à ce que nous en connaissons déjà. Gigi me surprendra toujours par sa classe et les sons impeccables qu’il tire de ses fûts. Tiens, la basse et le chant sont toujours tenus par une seule personne mais il y a eu du changement. Nous avons là un tout nouveau musicien, Roberto, dont la voix suave et chaude nous explique longuement le dernier concept album du groupe qui tourne autour de la fin du monde mais du monde que l’on croit. Il nous raconte la fin de ce monde où les machines prennent le pas sur l’humain, la fin de ces machines modernes qui nous privent de la communication vraie entre les hommes. Gigi est toujours aussi chic dans un T-shirt aux dessins que seule l’Inde pouvait fournir. Normal, il en revient. C’est avec toutes ces images que se termine cette première journée, et quelle journée !

11 novembre. Trois groupes cet après-midi dont le premier vient d’un pays voisin. Ils sont Allemands, habitués du Spirit et ont sorti un album pas tout à fait dans leurs habitudes. Ceux qui sont venus savent mais ceux qui nous ont boudés, vous savez ? RPWL, groupe unanimement apprécié ce dimanche. Un concert tout sauf classique. Une mise en scène, des costumes, des histoires dans l’histoire, une musique que nous aimons tous ! Yogi Lang déborde de charisme. Kalle et Werner se font des joutes en ombres chinoises. Mais…la voilà, l’anecdote qui me manquait. Ils calculent tout mais pas que Werner va reculer et quasi rastapioler son ami Kalle. On ne peut pas tout prévoir ! Magique le spectacle qui s’offre à nos yeux. Nous ne voyons pas le temps passer que l’on se retrouve à la dernière chanson et un tout petit rappel qu’ils ne pouvaient pas éluder, même avec un peu de retard. « Roses » est entonné par tous ceux qui connaissent et nous sommes nombreux ! Il fait monstrueusement chaud au Spirit. Cette soirée va se terminer avec moult parfums peu subtils, vous pouvez m’en croire.

French TV, comme son nom ne l’indique pas, est un groupe américain, quoique…Mike Sary en est le fondateur et quasi unique membre, qui s’est dégotté une tournée de derrière les fagots en Europe. Sur CD, il a des invités. Et bien, sur scène, il en a aussi et ce soir, c’est le groupe français Mentat Routage. Imaginez un mélange plus que coloré de prog, rock, jazz, fusion, avec une touche personnelle de folie et cela donne un cocktail plutôt détonnant mais pas à la portée de tout le monde, il faut bien l’avouer. Ce groupe, apprécié ou non, a bien su trouver sa place dans le festival. Mike a mis une ambiance d’enfer et nous a charmés par sa bonne humeur et une bonne dose d’humour. Il papote, il joue, il se plonge dans ses délires en envolées que parfois lui seul comprend mais l’essentiel est qu’il fait vivre sa musique. Chaud devant, le froid revient mais ce n’est qu’une carapace, avec le prochain et dernier groupe, qui nous vient de la Suède.

Ils viennent du pays qui a donné naissance à ABBA mais ce n’est pas eux. Rien de comparable entre ces deux groupes si ce n’est le partage de la couleur des yeux. AGENTS OF MERCY est venu pour le plus grand plaisir de nos yeux et de nos oreilles. Leur dernier album, « Black Forest », recèle quelques petits trésors musicaux. Nad Sylvan, chanteur excentrique met de l’ambiance avec un Roine Stolt bien plus locace que dans ses habitudes. Ah, le Spirit ! Il peut vous réchauffer un Iceberg, rien qu’avec son ambiance dévilienne. Joutes verbales se succèdent aux joutes instrumentales pour le plus grand bonheur de tous les auditeurs qui ne finissent pas d’en redemander. Le piano de Lalle nous charme et nous électrise tandis que la salle entière s’embrase dans un tonnerre d’applaudissements. La voix de Nad, si particulière, se font dans la musique du groupe. Ce grand sensible nous prête ses émotions le temps d’une chanson et nous les donnent au long du concert. Humour et émotions, voilà ce qui pourrait résumer cette musique profonde qu’il  nous est donné d’entendre et de voir. Quelle belle soirée, mes amis ! Mais toute chose a une fin et Nad revient sur scène pour nous dire qu’ils ne réapparaîtront pas. Ils sont morts de fatigue et ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Nous pouvons pardonner, nous ne sommes que des hommes et des femmes.

Voilà, en peu de mots, les trois merveilleux jours que tout le Spirit of 66 a vécu. L’équipe a fonctionné à merveille et les spectateurs n’ont pas été en reste. Un TOUT GRAND MERCI à nos amis, les amis de nos amis, l’équipe, les deux Patricia, Gilles, Piero, Jean-Marc, Henri, Roland, Christophe, Ronald, l’équipe au bar, l’équipe lumière, Renaud de Koid’9, les T-shirts et surtout Francis Geron et…vous tous, tous ceux qui ont permis que cette première édition du Prog 66 Meeting soit une réussite ! MERCI à tous ces merveilleux groupes !

Après ce texte, vous trouverez un lien. Cliquez dessus et découvrez ces trois jours en images. N’oubliez pas d’aller sur Facebook ! Petit à petit, vous trouverez les histoires détaillées et les musiques de chaque groupe. Des photos en plus et plein de choses, des interviews aussi….Vous aurez de quoi vous occuper ! Tout cela vous mettra l’eau à la bouche pour …..la prochaine édition !

Suze

---------------------------------------------------------------





First edition of Prog 66 Meeting. We all are enthusiastic and in the expectancy with this festival. All, we are on the starting blocks to receive which will be the band off of this weekend: YESSONGS. It was enough that we close our eyes to find us behind a few years, with the originals of YES. We came back to our young time with this music which always transports us in the present. We spent an excellent moment with these musicians from Italy except the guitarist, English but ô how much appreciated! The things thus start extremely well for everyone. A Spirit of 66 well furnished for Friday. A pretty setting stops some for the weekend.

November 10th. The serious things start. M!NDGAMES opens the festivities of the day with a good concert, pleasant with the ears. They are equal to themselves, play sometimes and are played especially of our spirits. Billy, the new guitarist, took his marks well and melts himself in the troop. Benny, the drum, always makes the clown. Maximilien, the bass player is always serious. Tom, the keyboard, alternates moments of serious with small mischievous smiles. Bart, the chief of troop, is always also theatrical as a businessman reading his newspaper. We won’t have a king on stage and we won’t have had chocolate parts but, that's no problem, the moment was pleasant and takes us along towards other skies.

Revelation of this first edition of Prog 66 Meeting, it should be said: IT TEMPIO DELLE CLESSIDRE. This band comes from the North of Italy and released only one eponym album. They made us not bad fright. The airline company which transported them, mislaid the bass of Fabio Gremo. A bass with 6 strings, impossible to find. But all returned in order right before the concert. They go up on stage and take possession immediately of it. Oh! A woman with the keyboards! And what a woman! Pretty like a heart, worn baroque and Gothic clothes at the same time. All in black with some shoes meaning “no touch” with that which would rub there; sharp-pointed. She plays it to us symphonic in devil, for the greatest pleasure of our eyes and our ears. The men are made up and glossy. Nobody will say some else, they have the sense of stage! Reaction of the room to their first piece: everyone is subjugated! The voice of their new singer is hot and rocky with wish, perfect for these esoteric pieces which speak to us about nature and humanity. The direction of the spectacle with these masked musicians so that we pay attention only to the music and this red sand that Elisa pours slowly. Some in the room will not hesitate to say that they were on …!  We don’t want to see them leaving but it is with a standing ovation already upright that we acclaim them.

NORDAGUST had the difficult privilege to relay a band clashing and astonishing. Won bet, I think. They come from the North of North and speak to us about the spirit of North. Nature is strong and mysterious everywhere. Music is strong and bewitching everywhere. Norway knocks on the doors of our Spirit so that it opens with this nature which can all give but also all  recapture. Powerful melodies, traditional sounds, buzzes of voice, changes of instruments, the life of North on scene took spiritual accents which we like much. Spirit with the magic of the traditions put on stage a hot environment like North can create some. No concern to be transported under other skies with its nice Norwegians who still need to take bottle (French expression for experience). I didn’t say bottles, the Belgian beer is a little bit stronger than theirs!

We felt well in Norway but the sun and flavors of Italy attract us again and it is with  MANGALA VALLIS that will enclose this true first day of the first edition of Prog 66 Meeting. This band comes from Genoa and much among you must at least know two of them: Gigi Cavalli Cocchi and Christiano Roversi. They are equal so that we know some already. Gigi will always surprise me by his class and the perfect sounds which he draws from his drums. Hey,  the bass one and the song is always held by only one person but there was change. There we have a very new musician, Roberto, whose suave voice and heat explain us lengthily the last concept album of the band which turns around the end of the world but not of the world that we believe. He tells us the end of this world where the machines take the step on the human one, end of these modern machines which deprive to us of the true communication between men. Gigi is always as smart in a Tee-shirt with the drawings as only India could provide. Normal, he’s coming back from India. It is with all these images that finishes this first day, and what a day!

November 11th. Three bands this afternoon of which the first comes from a neighbour country. They are German, they come often to the Spirit and released an album not completely in their practices. Those which came this evening know, but you, which didn’t come, do you know? RPWL, unanimously appreciated band on this Sunday. A concert very safe classic. A production, costumes, stories in the history, a music which we all like! Yogi Lang overflows of charisma. Kalle and Werner are made tournaments in Chinese shadows. But… here it is, the anecdote which I missed! They calculate all, but not that Werner will move back and almost flatten his friend Kalle. You can’t all envisage! Magic, the spectacle which is offered to our eyes. We don’t see time passing, that we are with the last song and a whole small reminder which they couldn’t elude, even with a little delay. “Roses” is struck up by all those which know and we are a lot! It’s monstrously hot in Spirit. This evening will finish with grinds not very subtle perfumes, you can believe me!

FRENCH TV, as its name doesn’t indicate it, is an American band, though… Mike Sary is the founder and almost single member, who found a tour from behind “the faggots in Europe”. On CD, he has guests. And well, on stage, he also has some and this evening, it is the French band Mentat Routage. Imagine a mixture more than coloured prog, rock'n'roll, jazz, fusion, with a personal key of madness and which gives a cocktail rather clashing but not close to everyone, it should well be acknowledged. This band, appreciated or not, well knew to find its niche in the festival. Mike put an environment of hell and charmed us by his good mood and a good amount of humour. He chatters, he plays, he is plunged in his delirious  flights which he’s the only one to understand but the most important thing is, that he lives his music. Heat in front of, the cold returns but it is only one carapace, with the next one and last band, which comes from Sweden.

They come from the country which gave rise to ABBA but it isn’t them. Nothing comparable between these two bands if it is not the division of the color of the eyes. AGENTS OF MERCY came for the greatest pleasure from our eyes and our ears. Their last album, “Black Forest”, conceals some great musical treasures. Nad Sylvan, eccentric singer, puts environment with a Roine Stolt much more talkative that in his practices. Ah, Spirit! It can heat you an Iceberg, only with its environment of hell. Verbal tournaments follow one another the instrumental tournaments for the greatest happiness of all the listeners who don’t finish asking again for some. The piano of Lalle charms us and electrifies us while the whole room blazes up in a thunder of applause. The voice of Nad, if particular, is done in the music of the band. This tall sensitive man lends his emotions to us the time of a song and give them to us along concert. Humour and emotions, here what could summarize this wonderful music that it is given to us to hear and to see. What a beautiful evening, my friends! But any thing has an end and Nad returns on stage to tell us that they will not reappear. They died of tiredness and gave best of themselves. We can forgive, we are only men and women.

Here is, in a few words, three marvellous days that all Spirit of 66 lived. The team functioned with wonder and the spectators were not in rest. A BIG THANKS to our friends, the friends of our friends, the team, both Patricia, Gilles, Piero, Jean-Marc, Henri, Roland, Christophe, Ronald, the team with the bar, the light team, Alice and Jean-Luc for the pics, Renaud of Koid ' 9, the Tee-shirts and especially Francis Geron and… you all, all those which allowed that this first edition of Prog 66 Meeting is a success! THANKS to the wonderful bands!

After this text, you will find a link. Click above and discover these three days in pictures. Don’t  forget to go on Facebook! Gradually, you will find the stories detailed and the musics of each band. Pictures in more and full with things, interviews also….You will have what to occupy you! All that will put to you the desire for ..... the next edition!

Suze

Offline

 

Board footer

SiteUptime Web Site Monitoring Service Stop Forum Spam

Powered by © Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
SteveA's forums are free for everyone to use, however if you would like to contribute to the upkeep I would be grateful for any donation!